Skip to content

L’industrie du yachting prend un virage positif

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur whatsapp

Les acteurs du yachting bénéficient d’un avantage certain : par rapport aux modes et aux destinations de voyage plus classiques, le yachting offre, de fait, de la distanciation et de la sécurité.

La récente crise du COVID-19 a affecté l’industrie du yachting. En effet, plusieurs ventes et charters n’ont pu aboutir, entraînant un déclin de l’activité aux mois de mai et de juin, comme l’indique Caribbean News Global. Cependant, de nombreux experts et gérants d’entreprises estiment que la période post-lockdown apporte beaucoup d’espoir pour l’industrie. Les mois de confinement semblent avoir en effet encouragé de nombreuses personnes à se tourner vers le yachting, qui s’impose comme l’alternative idéale aux passe-temps habituels des ultra-riches.

À l’heure où les professionnels du tourisme se réorganisent, les acteurs du yachting bénéficient d’un avantage certain : par rapport aux modes et aux destinations de voyage plus classiques, le yachting offre, de fait, de la distanciation et de la sécurité. Le tout dans un environnement luxueux qui n’a rien à envier aux plus grands palaces du monde.

Alors que le Superyacht News confirme que les yachts deviennent le refuge préféré des ultra-riches, Marinescence Media souligne que cette tendance s’accompagne de nombreuses observations positives sur le marché américain.

Outre la recherche d’intimité, de sécurité mais aussi de rapprochement avec leurs familles et leurs proches, les ultra-riches semblent également montrer un intérêt accru pour l’aventure et l’exploration. Selon Wealth X, les UHNWs souhaitent désormais explorer la beauté du monde au-delà des sentiers battus, entraînant une augmentation de la demande de yachts d’exploration cet été.

Yacht and Yachting estime que, plus les frontières rouvrent, plus les demandes de charters dans de nouvelles destinations, moins conventionnelles, augmentent. Ce qui indique qu’un second regain d’activité sera bientôt perceptible si les restrictions de voyage continuent de s’assouplir.

Il faudra attendre un certain temps (l’arrivée d’un vaccin ?) avant que les avions, les hôtels et les restaurants ne tournent à nouveau à plein régime. D’ici là, l’industrie du yachting régnera sur le marché mondial du tourisme de luxe et il est fort probable que l’évolution des tendances changera profondément le paysage de la plaisance une fois la situation de pandémie terminée.

- Pierre Souriau, Co-fondateur et Directeur des Opérations de Marinescence Media